Dans l’exercice de ses activités professionnelles, votre entreprise peut avoir recours aux interventions de plusieurs sociétés extérieures. Ces dernières représentent des facteurs de risques supplémentaires d’incidents par leurs interactions dans les tâches à effectuer. Pour limiter au maximum ces risques d’accidents potentiels, mieux vaut adopter un plan de prévention des risques ou un ppsps (plan particulier de sécurité et de protection de la santé). En effet, dans le cadre d’un chantier dans le secteur du BTP, votre entreprise doit protéger ses équipes contre les risques liés à l’exercice de leur profession. Pour en savoir plus à ce sujet, lisez ce qui suit !

En quoi consiste un plan de prévention des risques ?

En France, ce document règlemente les risques naturels, comme les risques d’incendies ou la présence de zones sismiques, par exemple. Il permet d’aménager les constructions de bâtiments afin de prévenir les risques encourus. Ainsi, les équipes doivent être informées de la nature de ces risques. Elles doivent également disposer de plans de prévention et des moyens de secours mis en place en cas d’accident. De la même façon, tous les professionnels du bâtiment doivent connaitre la nature des différents risques liés à l’aménagement et à la construction d’un bâtiment. D’autant plus que le secteur du BTP représente plus de 20% des accidents mortels parmi la population active ! C’est pourquoi il est important d’évaluer les risques professionnels afin d’assurer la sécurité des équipes intervenant sur un chantier. Pour cela, vous pouvez vous renseigner sur le ppsps (plan particulier de sécurité et de protection de la santé) en vous rendant sur le site https://www.aviseconseil.com/. Ces renseignements vont vous permettre d’être mieux informé et d’améliorer la sécurité de vos employés.

Qu’est-ce qu’un PPSPS dans le secteur du BTP ?

Ce document règlemente la sécurité et la protection des travailleurs du secteur du bâtiment et des travaux publics. Il apporte des explications indispensables sur les conditions d’accès, de secours, d’évacuation. Il détaille où se situent les installations sanitaires sur un chantier. Il explique également quels sont les moyens mis en œuvre pour la prévention des risques du chantier en cas de co-activité. Cela concerne plus précisément les risques liés à la présence de plusieurs entreprises qui travaillent en commun sur le même chantier. Ce document doit donc lister et détailler toutes les mesures de manutention et de protection qui sont utilisées par tous les travailleurs qui participent sur ce chantier. C’est la raison pour laquelle un tel document est rendu obligatoire pour les entreprises du BTP.

Quel est le contenu d’un plan de prévention ?

Ce plan doit contenir les éléments de prévention suivants :

  • l’identification des actions dangereuses et les moyens de les éviter ;
  • les mesures de fonctionnement et d’entretien des matériels dont disposent les équipes ;
  • les instructions nécessaires au bon déroulement du chantier ;
  • le déroulement des mesures de premiers secours en cas de besoin ;
  • le déroulé exact des tâches, leur coordination entre les différentes équipes et les coordonnées des responsables à contacter en cas de besoin ;
  • l’identification et la nature des postes qui nécessitent une attention particulière ;
  • les coordonnées communes entre l’entreprise utilisatrice du plan et les entreprises extérieures ;
  • les installations de chantier mises en place pour la restauration, les toilettes, etc. ;
  • les mesures spécifiques relatives au travail en horaires décalés ou en cas de travail de nuit, etc.

Ce document doit être signé par le responsable de l’entreprise organisatrice, ou par son coordonnateur de chantier, ainsi que par les responsables des entreprises extérieures avant le début des travaux. Il est applicable pour toute mission professionnelle qui dépasse les 400 heures de travail. Il concerne tous les chantiers qui exposent les salariés à la notion de dangerosité au travail (Article R. 4512-7 du Code du Travail). Enfin, ce plan doit être tenu à la disposition de l’Inspection du Travail pendant toute la durée du chantier. Il doit également pouvoir être consulté à tout moment par toutes les équipes qui interviennent sur le chantier. Pour protéger vos équipes et vos collaborateurs, prenez les bonnes mesures de prévention !