Contrairement aux idées reçues, le softshell n’est ni une matière, ni un tissu, mais une appellation, une technologie utilisée pour certains vêtements, aux propriétés situées entre la veste polaire et la veste de protection extérieure, comme le blouson ou la parka de travail.

Que signifie le terme Softshell ?

Le mot Softshell est apparu après le mot “Hardshell”, terme anglais signifiant “Coquille dure”. On pourrait donc traduire littéralement Softshell par “Coquille molle” ou “carapace molle”. Cette appellation désigne des vêtements de 3ème couche, imperméables et souvent respirants, conçus pour résister aux intempéries.

Qu’est-ce que le Softshell exactement ?

Comme nous vous l’avons dit plus haut, le softshell n’est pas un tissu, mais plutôt une technologie, un concept. Il s’agit en fait d’un assemblage de 3 tissus en multicouches, chaque tissu ayant des propriétés qui lui sont propres. Le multicouche, c’est par exemple quand vous mettez un pull sous un K-Way.

Ainsi, une veste en Softshell contient 2, voire 3 couches.

  • La 1ère est destinée à vous protéger de la pluie et du vent. Imperméable ou déperlante, elle peut résister à des colonnes d’eau allant jusqu’à 10 000 mm.
  • La 2nde, dite “couche intermédiaire”, a pour objectif de retenir votre chaleur corporelle. En créant une poche d’air entre votre corps et l’extérieur, elle vous isole parfaitement du froid. La polaire constitue généralement une excellente 2nde couche.
  • La 3ème couche est celle directement en contact avec la peau. Respirante, elle sert à favoriser l’évacuation de la transpiration pour garder votre corps au sec et vous éviter d’avoir froid.

Avantages et inconvénients du Softshell

Selon les conditions climatiques, une veste softshell ne sera pas forcément le vêtement de travail idéal. Il sera parfois préférable d’utiliser une polaire de travail, une veste de pluie, voire même un blouson ou une parka de travail.

En fonction des différentes situations météorologiques

  • Petites intempéries

La softshell est idéale dans ces conditions, car elle résiste sans problème aux petites pluies. Ses propriétés d’imperméabilité (ou déperlance), d’isolant thermique et de respirabilité nous permettent de rester totalement au sec.

  • Grosses intempéries

La veste softshell peut ici avoir ses limites, d’autant plus que toutes ne possèdent pas de grosses propriétés d’imperméabilité. Dans ce cas, il sera préférable de porter une veste de pluie, que vous pourrez éventuellement associer à une veste polaire. Evitez cependant de porter une veste de pluie par dessus votre softshell car les capacité de respirabilité risquent d’être amoindries; vous risqueriez alors de transpirer et d’après froid.

  • Temps froid sans vent

Pour plus de confort, privilégiez une polaire de travail lorsque vous travaillez en extérieur par temps froid sans vent. La polaire est en effet plus respirante et sèche plus rapidement qu’une softshell.

  • Temps froid avec vent

C’est dans ces conditions que la softshell révèle toute sa praticité et sa technologie. Ses propriétés coupe-vent et d’isolant thermique nous évitent de porter une veste imperméable ou de pluie par dessus une polaire, et donc de perdre en respirabilité.

En fonction de votre activité professionnelle

La softshell est une veste de travail légère et élastique, qui permet une grande liberté de mouvement. Elle est donc parfaitement adaptée pour tous ces professionnels exerçant des activités physiques.

Les différentes caractéristiques techniques d’une softshell

Il est ainsi important de consulter les différentes caractéristiques de votre softshell pour trouver la plus adaptée :

  • Une coupe ajustée pour plus de confort
  • Bas du dos légèrement plus long pour une meilleure protection contre le froid et éviter que l’air ne pénètre
  • La capuche : la softshell n’est pas une veste imperméable, très peu en possède une. Elle peut cependant s’avérer très utile en cas de grand froid. D’autres ont l’avantage d’être équipées d’une capuche amovible ; un grand PLUS !
  • Le nombre de poches d’une softshell varie grandement d’un modèle à l’autre. Autant certaines pourront disposer de 4, 5, 6 poches (on parle alors de softshell multipoches), autant d’autres ne disposeront que de 1 ou 2 poches pour vous proposer le modèle le plus épuré possible.
  • Le serrage à la taille : il peut se faire de 2 façons, chacune ayant ses caractéristiques propres :
    • Élastiques ajustables: permet un ajustement optimal à la morphologie et une meilleure protection contre les courants d’air. Ce système peut cependant s’avérer un peu encombrant en cas de port d’un baudrier ou gilet de signalisation.
    • Élastiques non ajustables: Légers et agréables à porter ; ils conviennent à la plupart des morphologies.
  • Les manches : certains modèles possèdent également des manches amovibles, pour vous permettre d’adapter votre tenue aux conditions climatiques.Comment entretenir une Softshell ?Il est recommandé de laver très régulièrement votre softshell pour éviter que les sels que vous perdez en transpirant ne s’accumulent trop dans les tissus.
    Lavez votre veste avec une lessive soluble, à basse température, car la matière craint les températures élevées. N’utilisez ni adoucissant, ni la fonction essorage de votre machine.
  • Imperméable ou déperlante, mais toujours chaude et respirante, la softshell est un incontournable du vêtement de travail. Offrant une grande liberté de mouvement, elles sont idéales  pour tous les professionnels du BTP, les artisans ou les livreurs, mais également pour tout un chacun dans ses activités sportives comme les randonnées ou promenades à ski. D’autres vêtements et EPI intègrent également cette technologie: les pantalons de travail, les gants anti-froid, les bonnets et écharpes de travail, etc.
  • Pour le séchage, étendez simplement votre veste à un cintre et laissez sécher à l’air libre. Il est également recommandé d’imperméabiliser la veste après chaque lavage.