Les règlementations de santé et de sécurité demandent aux employeurs de fournir l’équipement adéquat et approprié aux personnels afin d’assurer que ces derniers reçoivent une attention immédiate dans le cas d’accidents sur le lieu de travail à travers les trousses de secours et de soin. Avant toutes interventions, il est conseillé de connaître les caractéristiques, générales et spécifiques de la trousse de secours pour en faire un accessoire indispensable dans un endroit à potentiel de danger dynamique.

La règlementation en BTP

Ils sont obligatoires au niveau des chantiers, et la trousse de soin conventionnelle est connue en tant que trousse de secours pour Bâtiment et Travaux Publics/BTP. Elles sont généralement nécessaires pour traiter les blessures et prévenir les éventuels risques d’infection. Une évaluation est effectuée en amont pour adapter la trousse de secours aux différentes situations pouvant se manifester. Les kits de soins doivent être localisés sur une position proéminente autour du site de construction. Pour plus d’informations supplémentaires sur les trousses de secours, rendez-vous sur sanoetpharm.fr.

Caractéristiques de la trousse BTP

Dépendant de la taille du projet et du nombre de travailleurs sur le site, il est nécessaire de choisir minutieusement l’endroit de placement, le type de kit de secours BTP, la taille de la trousse (petite, moyenne, large) et le nombre de trousses à répartir. Ils peuvent également se localiser à proximité d’équipements d’urgence (extincteur, alarme, etc.). Les trousses de soins sont établies en fonction de plusieurs critères dont : le niveau de danger (léger ou élevé), le nombre d’employés présents et la taille de la trousse de soin. Par exemple, un endroit dont le niveau de danger est estimé à faible et dont le nombre d’employés s’élève un nombre inférieur à 25 ne nécessite qu’une trousse de soin de petite taille. Dans les situations où les horaires de jours et de nuit sont actifs ainsi que l’existence de plusieurs endroits de travail, il est recommandé d’équiper chaque lieu d’une trousse de secours dans chaque lieu. La règlementation stipule que la boîte contenant les composants doit être capable de les placer à l’intérieur de celle-ci sans difficulté et se ferme de manière sécurisée. Il doit aussi se révéler être propre, étanche aux particules fines (poussières de quelconques natures, cendres, etc.). Bien qu’il n’existe aucun mandat de liste d’objets devant être inclus dans la trousse de secours, un minimum suggéré d’objets dans un cas de danger de faible ampleur est à mettre à disposition de l’équipe de travail, il contient : des accessoires servant aux traitements de blessures légères (pansements, compresses stériles, etc.) et sévères (pansements stérilisés), des accessoires de bandages et de solutions oculaires (sparadrap, sérum physiologique, etc.). Il contient aussi au minimum des accessoires d’assistance aux traitements (ciseaux, pinces, etc.), de protection (gants, couverture, etc.) et de stockage de polluants (sac à déchet). D’autres accessoires complémentaires comme le kit de réanimation et de bande adhésive peuvent être inclus dans la boîte afin d’augmenter l’efficacité de la trousse de soin. Il est important de noter que tout employé se doit d’offrir une assistance à toute personne en danger et se doit de posséder une connaissance minimale sur l’utilisation des objets contenus dans la trousse de soin. Dans ce cas, la société peut offrir une formation rapide à ce sujet.

Un équipement essentiel

La trousse de secours BTP possède quelques spécifications la discernant des trousses secours classiques en termes de placement et d’utilisation. En effet, elles ont été adaptées pour des conditions de travail qui peuvent potentiellement contaminer ces composants intérieurs et devenant ainsi non utilisable en cas d’accidents. Au final, la trousse se révèle être d’une utilité à toutes épreuves afin de sauver des vies dans des endroits où une assistance médicale effectuée par des professionnelles peut être retardée.